brun'ette's

01 février 2007

olélélélélélélélélélélélélélélélélélélélélélélélé

<Oooooooh>

LE bonheur aujourd'hui de la vie. un 9.25 en maths,une nouvelle robe, un nouveau collier, des nouvelles chaussures, il m'a regardée, j'ai mangé de la galette des rois, suis allée au café, un nouveau blog, demain jvais chez le coiffeur (anxieuse mais heureuse :) ), tout va bien, jvais à panam. les oiseaux chantent les pigeons volent la mare est pleine des chiffres d'or il pleut des larmes de crocodiles, la vie est belle le monde pourri...

COMME si j'étais une petite blonde sur le boulevard Brune

UNE petite brune sur l'avenue de sa vie

Posté par bruunette à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


# 1

CE serait l'histoire d'un sac qui n'existerait pas...

TOUT a commencé vers septembre 2006 où dans ma petite tête de brunette j'ai décidé que je me ferais mon sac à moi, pas comme tous mes autres sacs que quand je marche dans la rue je crois qu'une fille sur deux à les mêmes goûts que moi (ou me l'a volé).

BREF à peu près mille ans que j'en parlais à Louis et puis on s'est bougés direction Barbès à Reine.bon jme suis trouvé un ptit tissu fashion avec des ptites chaussures dessus du genre truc de minette -j'assume-. J'ai pas cédé au sac en vache que louis voulait me faire faire. et puis de toute façon c'était même pas du tissu vache reglementaire dixit loulou.

FINALEMENT j'ai opté pour un truc moche en laine bouillie à mi-chemin entre une serpillère et une couverture de déménageurs. C'est pas de ma faute, on m'a dit que c'était joli et j'étais fatiguée, j'avais pas envie de déblaterer. en plus la vendeuse faisait trop peur alors j'ai pas insisté j'ai payé jsuis partie. direction le café -sympa d'ailleurs-.

ALORS voila maintenant jme retrouve avec 5 m de tissu je sais pas quoi en faire. Flemme ou pas le temps. Va bien falloir que je le fasse un jour. demain qui sait... bon d'ici un mois, ça me laisse de la marge. et de la reflexion. à en juger de la gueule de mes patrons, il y a encore du travail. mais j'y pense finalement c'est le principal...

et puis merde...[°c'est l'intention qui compte°]   

Posté par bruunette à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]